massage 6

Naturopathe et formatrice en divers massages et drainage-lymphatique bien-être,  je vois depuis de nombreuses années les bienfaits que cela apporte à mes clients.

Souvent, en dehors de mon cabinet,  j’entends les gens dire que leur temps est précieux et que c’est cher. Malgré tout, grand nombre de personnes aiment recevoir un massage relaxant, ils en tirent de grands bénéfices et reviennent régulièrement se faire dorloter.

Les cultures asiatiques connaissent bien les bienfaits du massage car, généralement, il y a un masseur pour toute la famille. En France, ce n’est pas encore le cas, même si le massage commence à entrer dans le monde de l’entreprise avec le massage assis qui se fait habillé assis sur une chaise matelassée. En quinze minutes, la personne se sent requinquée et peut reprendre son travail avec plus d’entrain.

Je vais éclairer votre lanterne et vous donner quelques informations utiles à connaitre.

 Un peu d’histoire

Le mot « massage » est arrivé jusqu’à nous au XIXème  siècle. Étymologiquement, il vient du grec « massein », de l’hébreu « mashesh » et de l’arabe « mass » signifiant « palper », « pétrir ». Thérapie populaire utilisée en Grèce, en Inde, en Chine, son origine est retraçable jusque 3000 ans avant Jésus-Christ. Puis vint la période du Moyen-âge avec l’obscurantisme religieux, durant laquelle toucher autrui était interdit. Le massage réapparait à la Renaissance grâce à certains médecins qui crurent, avec raison, en ses bienfaits.

Si Sigmund Freud pratiquait lui-même le massage sur ses patients afin qu’ils retrouvent le calme, le massage est délaissé par le grand public à partir des années 1960 essentiellement dû aux avancées technologiques de la médecine moderne. A la même période, le massage, qui a déjà traversé l’Atlantique, se développe aux Etats-Unis.

Aujourd’hui, le massage refait peau neuve. Techniques anciennes et modernes se côtoient. De plus en plus de personnes se forment à une multitude de massages.

 Quels sont les bienfaits du massage ?

 Il existe des dizaines de massages différents et je conçois qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Un point commun à toutes ces techniques est l’efficacité et les effets sur bénéfiques.

Ainsi, le massage permet de :

  • Gérer le stress par une profonde relaxation,
  • Détendre les muscles afin de supprimer les spasmes et les tensions musculaires,
  • Faire circuler le sang de manière plus fluide,
  • Renforcer le système immunitaire,
  • Activer la guérison des tissus (brûlures ou cicatrices),
  • Remodeler le corps,
  • Extérioriser les émotions refoulées,
  • Lâcher-prise et de se ressourcer.

  Mais comment s’y retrouver ? Où me faire masser ?

 Trois catégories de massages sont disponibles auprès du grand public :

  • Les massages thérapeutiques administrés par les kinésithérapeutes (souvent remboursés par la Sécurité Sociale française, sauf les massages de relaxation)
  • Les massages esthétiques faits par les esthéticiennes dans le monde de la beauté (rides, cellulite…)
  • Les massages bien-être donnés par des professionnels de santé tels que des praticiens agréés parmi lesquels de nombreux naturopathes. (voir auprès de votre mutuelle pour le remboursement de vos séances de naturopathie)

 Quelques conseils pratiques :

 Kiné, esthéticienne ou praticien agréé, il est tout d’abord essentiel que vous vous sentiez bien et en confiance avec la personne. Ceci est la garantie que vous partez sur de bonnes bases. Voici quelques règles pour être sûr de profiter de votre massage :

  • Respirez profondément. Certaines personnes se retiennent, alors que c’est le moment juste pour actionner votre diaphragme (muscle de votre abdomen) afin de relâcher les tensions.
  • Détendez-vous le plus possible.
  • Laissez le masseur faire son travail. C’est lui qui soulève votre bras ou votre jambe, vous ne devez pas l’aider. Lâcher-prise !
  • Vivez l’instant présent et libérez-vous de toutes vos pensées du quotidien.
  • N’hésitez pas à vous exprimer si vous avez trop chaud, trop froid ou si vous avez mal. Un bon massage ne doit pas être douloureux. Vous avez aussi le droit de vous endormir – signe de lâcher-prise et de confiance complète.
  • Acceptez vos émotions. Cela peut se manifester par des rires bien que plus souvent ce soit des pleurs qui surviennent. Le massage est là pour ça !
  • Soyez clair(e) concernant votre pudeur. Si vous êtes gêné(e) dites-le à votre masseur.

 Quelles sont les contre-indications au massage ?

 Recevoir un massage n’a rien d’inoffensif et certaines personnes doivent s’abstenir d’en recevoir :

  • Les femmes enceintes (sauf chez un masseur spécialiste de la grossesse et agréé)
  • Les personnes avec des varices (sauf sur conseil médical)
  • Les personnes en hypertension
  • Les personnes cancéreuses

En cas de doute consulter votre médecin.

Laurence Monce - Coach-Naturopathe